De la Brasserie Coopérative de Mons à Heineken

Heineken, 2ème brasseur mondial, 1er en Europe, qui possède 115 brasseries dans le monde, est installé sur la zone industrielle de la Pilaterie dans la rue du houblon, bien nommée, à Mons-en-Barœul près de Lille. Ce sont 132 références de bière qui sortent de cette usine gigantesque qui s'étale sur 24 hectares avec une capacité de production de 3,5 millions d'hectolitres par an. Cette brasserie est la suite d'une longue tradition locale car il y avait plusieurs brasseries à Mons. Il reste cette seule brasserie qui était au départ la Brasserie de la famille Waymel devenue Brasserie Coopérative de Mons-en-Barœul, puis la Brasserie Pélican productrice des bières Pelforth. En 1972 la brasserie est rebaptisée, prenant le nom de la bière Pelforth, lancée en 1937. La Brasserie Pelforth fusionne avec de nombreuses brasseries dont la Brasserie Carlier de Coudekerque-Branche (près de Dunkerque) et devient Pelforth SA. Vers 1980, les Brasseries et Glacières d'Indochine (devenues Brasseries et Glacières Internationales) par l'intermédiaire de leur filiale Union de Brasserie prennent la majorité du capital, puis par la suite s'associe avec Heineken France pour former la Société Générale de Brasseries (SOGEBRA) qui deviendra en 1986 la Française de Brasserie (FRABRA). Jusqu'en 1987 le siège social est situé rue Delphin-Petit à Lille. En 1993 la Française de Brasserie (FRABRA) devient Brasseries Heineken avec 3 sites de production à Marseille, Schiltigheim et Mons-en-Barœul.

Cadeaux





La Brasserie du Pélican

Avec des points cadeaux qui figuraient sur les étiquettes des bouteilles de bière, il était possible, en le collectionnant, d'obtenir différents objets.



Il fallait rassembler 500 ou 1 000 étiquettes pour obtenir des cadeaux publicitaires.



Ce sac de collection (format 19 x 27 cm) des brasseries Pélican permettait de rassembler 500 étiquettes. Cela donnait la possibilité de choisir entre 6 verres à bière ou 2 assiettes plates et creuses de la série moderne ou 3 serviettes de table ou une serviette éponge de luxe avec le gant de toilette assorti ou 2 beaux essuie-verres ou une sortie de bain.


Parfois à l'occasion d'une opération spéciale, comme ici pour le printemps, les points étaient doublés.

On trouve donc dans les articles proposés des objets utilitaires (principalement de la vaisselle ou des articles textiles) mais on pouvait aussi obtenir des jouets, comme ce camion en tôle des bières Pélican.






On pouvait également acquérir un ensemble de 12 médailles " les décorations les plus prestigieuses du monde " avec son cadre pour les exposer.

Dans ce cas c'était les étiquettes de sécurité, dites pendeloques, qu'il fallait rassembler comme l'indique le carnet que nous avons retrouvé. Douze vignettes permettaient d'acquérir une médaille.




Il était également possible d'acquérir un écrin pour cette collection des décorations les plus prestigieuses du monde qui sont : Ordre du Mérite (Allemagne), Ordre de la Victoire (URSS), Distinguished Flying Cross (USA),  La Victoria Cross (Grande Bretagne), Ordre de l'Eléphant (Danemark),  Ordre du Chrysanthème (Japon), Ordre de Guillaume 1er (Pays-Bas), Ordre de Pie (Vatican), Ordre des Arts et Lettres (France), Ordre Militaire de Savoie (Italie), Ordre de Léopold 1er (Belgique),  Distinguished Service Cross (USA), 





Ou cette collection de drapeaux


Il était possible de se constituer un service complet  de vaisselle avec des assiettes creuses et plates, des tasses et soucoupes, des plats, saladiers et saucières.


On trouve trois modèles différents, deux en porcelaine blanche (la série ancienne avec plusieurs dessins et la série moderne avec un seul pélican à côté d'une branche de vigne !) et un de coloris marron, ce dernier service venant des faïenceries de Gien. Le logo du Pélican figure au dos des services plus anciens.




Ces assiettes étaient remises dans un carton comme celui ci-dessus





Le logo plus moderne qui figure sur la porcelaine blanche est de deux types différents.







Et bien entendu toute cette vaisselle pouvait trouver place sur une belle nappe avec le logo du Pélican. Il existait aussi les serviettes assorties.


Et même des porte-serviettes


Et pour terminer des torchons pour essuyer cette vaisselle !



Certains cadeaux étaient destinés aux professionnels, comme cette pendulette en galatite remise aux représentants de la marque.



La Brasserie de Mons-en-Barœul

Cette brasserie avait aussi développé une politique de cadeaux.

L'étiquette ci-dessous porte encore sa vignette détachable. Avec 100 vignettes on pouvait obtenir une splendide serviette éponge et avec 200 vignettes une paire de bas Nylon garantis 1er Choix.



Ce gaufrier avec la marque Bières de Mons en Barœul était sans doute offert aux cafetiers. De même que ces assiettes en tôle représentant des saynètes amoureuses, marquées au dos " Offert par la Brasserie de Mons en Barœul ".


Un foulard faisait aussi partie des cadeaux publicitaires ou promotionnels. Il reproduisait un dessin de Robin qui avait également été décliné sur un calendrier et un cendrier.