De la Brasserie Coopérative de Mons à Heineken

Heineken, 2ème brasseur mondial, 1er en Europe, qui possède 115 brasseries dans le monde, est installé sur la zone industrielle de la Pilaterie dans la rue du houblon, bien nommée, à Mons-en-Barœul près de Lille. Ce sont 132 références de bière qui sortent de cette usine gigantesque qui s'étale sur 24 hectares avec une capacité de production de 3,5 millions d'hectolitres par an. Cette brasserie est la suite d'une longue tradition locale car il y avait plusieurs brasseries à Mons. Il reste cette seule brasserie qui était au départ la Brasserie de Léon Delattre fondée en 1881, puis poursuivie par la famille Waymel devenue Brasserie Coopérative de Mons-en-Barœul le 31 décembre 1903, puis la Brasserie Pélican (elle même créée en 1921 à Lille par 3 familles de brasseurs : Les Bonduel, les Boucquey et les Deflandre) productrice des bières Pelforth. En 1972 la brasserie est rebaptisée, prenant le nom de la bière Pelforth, lancée en 1937. La Brasserie Pelforth fusionne avec de nombreuses brasseries dont la Brasserie Carlier de Coudekerque-Branche (près de Dunkerque) et devient Pelforth SA. Vers 1980, les Brasseries et Glacières d'Indochine (devenues Brasseries et Glacières Internationales) par l'intermédiaire de leur filiale Union de Brasserie prennent la majorité du capital, puis par la suite s'associe avec Heineken France pour former la Société Générale de Brasseries (SOGEBRA) qui deviendra en 1986 la Française de Brasserie (FRABRA). Jusqu'en 1987 le siège social est situé rue Delphin-Petit à Lille. En 1993 la Française de Brasserie (FRABRA) devient Brasseries Heineken avec 3 sites de production à Marseille, Schiltigheim et Mons-en-Barœul.

Les cartes postales de la brasserie de Mons-en-Barœul

Il y a eu plusieurs brasseries à Mons-en-Barœul, la plus ancienne connue date de 1746. Au début des années 1900, il y avait encore 4 établissements de ce type. Mais quand on parle de la brasserie de Mons-en-Barœul, on évoque la plus importante, la seule encore en activité.

Les Waymel, créateurs de la Brasserie Coopérative de Mons-en-Barœul, au volant de leur voiture Renault en 1906 (collection personnelle Jacques Desbarbieux © Reproduction interdite)

Cette rarissime carte photo (collection personnelle ©) montre la famille Waymel au volant de leur véhicule Renault, type U(a) de 10 chevaux à 4 places et capote. Les Waymel furent les premiers propriétaires de la brasserie de Mons-en-Barœul. Louis Waymel écrit le 13 juin 1906 à Marcelle Waymel qui demeure à Orléans.


Les Waymel cédèrent leur entreprise qui devint la (vraie) Brasserie Coopérative de Mons-en-Barœul. Nous avons trouvé cette autre carte photo à Strasbourg, écrite un an plus tôt, le 31 mai 1905. Louis Waymel explique qu'il s'agit d'une carte postale de sa fabrication, témoignant de son intérêt pour le modernisme. Ce document visualise l'entrée de la Brasserie Coopérative de Mons-en-Barœul au début du XXe siècle. L'inscription sur la grille confirme donc que ce nom était bien en usage en 1905, en fait  depuis le 31 décembre 1903, date de la création, même s'il s'agissait d'une fausse coopérative comme nous l'a confirmé Jean Deflandre, dans un entretien filmé.

La plus ancienne photo connue de l'entrée de la Brasserie Coopérative de Mons-en-Barœul, créée le 31 décembre 1903 par la famille Waymel (collection personnelle Jacques Desbarbieux © Reproduction interdite)











Ces cartes postales étaient des cartes commandes (le dos est reproduit ci-dessous)