De la Brasserie Coopérative de Mons à Heineken

Heineken, 2ème brasseur mondial, 1er en Europe, qui possède 115 brasseries dans le monde, est installé sur la zone industrielle de la Pilaterie dans la rue du houblon, bien nommée, à Mons-en-Barœul près de Lille. Ce sont 132 références de bière qui sortent de cette usine gigantesque qui s'étale sur 24 hectares avec une capacité de production de 3,5 millions d'hectolitres par an. Cette brasserie est la suite d'une longue tradition locale car il y avait plusieurs brasseries à Mons. Il reste cette seule brasserie qui était au départ la Brasserie de Léon Delattre fondée en 1881, puis poursuivie par la famille Waymel devenue Brasserie Coopérative de Mons-en-Barœul le 31 décembre 1903, puis la Brasserie Pélican productrice des bières Pelforth. En 1972 la brasserie est rebaptisée, prenant le nom de la bière Pelforth, lancée en 1937. La Brasserie Pelforth fusionne avec de nombreuses brasseries dont la Brasserie Carlier de Coudekerque-Branche (près de Dunkerque) et devient Pelforth SA. Vers 1980, les Brasseries et Glacières d'Indochine (devenues Brasseries et Glacières Internationales) par l'intermédiaire de leur filiale Union de Brasserie prennent la majorité du capital, puis par la suite s'associe avec Heineken France pour former la Société Générale de Brasseries (SOGEBRA) qui deviendra en 1986 la Française de Brasserie (FRABRA). Jusqu'en 1987 le siège social est situé rue Delphin-Petit à Lille. En 1993 la Française de Brasserie (FRABRA) devient Brasseries Heineken avec 3 sites de production à Marseille, Schiltigheim et Mons-en-Barœul.

Jan-Willem Kroonen nouveau directeur de la brasserie de Mons-en-Barœul


Heineken Entreprise, qui regroupe les activités de brassage du groupe Heineken France, annonce une série de nominations à la tête de ses trois sites industriels, effectives à compter de la mi-janvier.

Jan-Willem Kroonen, qui dirigeait depuis 2004 le pôle Alsace implanté à Schiltigheim (Bas-Rhin), devient directeur de la brasserie de Mons-en-Baroeul (Nord), la plus importante de Heineken Entreprise, avec 236 salariés et une capacité de production annuelle de 3,5 millions d'hectolitres.

A Schiltigheim Jan-Willem Kroonen a mené à bien au cours des 18 derniers mois la restructuration du pôle Alsace, désormais concentré sur la seule brasserie de l'Espérance (220 salariés dont ceux de la direction générale technique de Heineken Entreprise et du département « Innovation et développement », 1,8 million d'hectolitres). La brasserie Fischer a été fermée cet automne et Heineken Entreprise a supprimé 114 postes.

Pour le remplacer, Stéphane Crepel est nommé à la direction du pôle Alsace. Il dirigeait jusqu'ici la brasserie de La Valentine à Marseille (125 salariés, 1 million d'hectolitres). Francisco Ruiz-Gallego lui succède à ce poste.

Heineken Entreprise emploie près de 1 400 salariés en France, répartis entre ses trois sites de production et son siège du Rueil-Malmaison. Le chiffre d'affaires 2008 s'est établi à 914 millions d'euros, pour une production de 5,1 millions d'hectolitres.