De la Brasserie Coopérative de Mons à Heineken

Heineken, 2ème brasseur mondial, 1er en Europe, qui possède 115 brasseries dans le monde, est installé sur la zone industrielle de la Pilaterie dans la rue du houblon, bien nommée, à Mons-en-Barœul près de Lille. Ce sont 132 références de bière qui sortent de cette usine gigantesque qui s'étale sur 24 hectares avec une capacité de production de 3,5 millions d'hectolitres par an. Cette brasserie est la suite d'une longue tradition locale car il y avait plusieurs brasseries à Mons. Il reste cette seule brasserie qui était au départ la Brasserie de Léon Delattre fondée en 1881, puis poursuivie par la famille Waymel devenue Brasserie Coopérative de Mons-en-Barœul le 31 décembre 1903, puis la Brasserie Pélican productrice des bières Pelforth. En 1972 la brasserie est rebaptisée, prenant le nom de la bière Pelforth, lancée en 1937. La Brasserie Pelforth fusionne avec de nombreuses brasseries dont la Brasserie Carlier de Coudekerque-Branche (près de Dunkerque) et devient Pelforth SA. Vers 1980, les Brasseries et Glacières d'Indochine (devenues Brasseries et Glacières Internationales) par l'intermédiaire de leur filiale Union de Brasserie prennent la majorité du capital, puis par la suite s'associe avec Heineken France pour former la Société Générale de Brasseries (SOGEBRA) qui deviendra en 1986 la Française de Brasserie (FRABRA). Jusqu'en 1987 le siège social est situé rue Delphin-Petit à Lille. En 1993 la Française de Brasserie (FRABRA) devient Brasseries Heineken avec 3 sites de production à Marseille, Schiltigheim et Mons-en-Barœul.

Les 70 ans de la Brasserie de Mons-en-Barœul


Pourquoi l'année 1904 est choisie comme année de création de la Brasserie de Mons ?

Louis Waymel fonde la Brasserie Coopérative de Mons-en-Barœul en 1903, mais c’est le 31 décembre ! Donc l’année 1904 comme point de départ de la Brasserie de Mons-en-Barœul s’explique très bien à une journée près.

Les anniversaires seront fêtés : Les 50 ans, puis les 70 ans.



Il existe un verre avec l’inscription 1904-1954 pour commémorer les 50 ans, donc pourquoi ne pas fêter les 70 ans.



Sauf que là, il y a une difficulté.
La Brasserie Pélican investit les site de Mons en 1963 et devient Pelforth en 1972, donc en 1974 il n’y a normalement plus de production étiquetée Brasserie de Mons depuis quelques années, mais on sait que dans le domaine il y a beaucoup d’approximation.




As-t-on prolongé l’existence artificiellement, en s'arrangeant avec l’histoire pour atteindre cet anniversaire symbolique ?



A ce rythme, en 2014, la Brasserie de Mons-en-Barœul aurait pu fêter ses 110 ans !